Nous comprenons comme il peut être difficile de franchir le pas du répit, de passer outre le sentiment de culpabilité pour s’accorder un temps de pause, un moment pour soi, en confiant son enfant à quelqu’un d’autre. Nous espérons que ces témoignages pourront aider des parents à pousser la porte de la Casa Clara.
Nous remercions toutes les personnes qui ont souhaité partager leur vécu et leurs impressions. Nous serions heureux de lire les vôtres.

Familles
Nicolas, 22 ans, grand frère
« La Casa Clara est un endroit où je me suis senti bien, où l’on m’a accueilli chaleureusement. C’est un lieu de détente qui m’a offert un moment de répit et de réconfort, qui s’est présenté comme une bulle d’oxygène durant les périodes difficiles. L’environnement y est reposant et la prise en charge y a été parfaite. Sans mauvais jeu de mots, j’étais entre de bonnes mains. »
Victor et sa sœur Félicie
« Moi je trouve cela très relaxant. Et cela me faisait du bien quand j’avais fort mal au dos juste à la fin de mon traitement. Le Jacuzzi est chouette. C’est à l’extérieur et quand il fait froid c’est encore plus sympa car on est bien au chaud dans l’eau avec les bulles. Fanny est gentille et elle masse très bien. Elle te demande ce que tu veux comme massage et elle est fort à l’écoute. Encore merci Fanny pour tout ce que tu fais pour les enfants malades et les autres. » Victor
« Moi j’aime bien car cela fait du bien. C’est relaxant. Et en plus, il y a un Jacuzzi, un sauna, et une salle de sport. C’est formidable. Le paradis quoi! Et Fanny est hyper cool. Et elle nous demande quelle crème on préfère pour le massage. Trop sympa! » Félicie
Dom, une maman
« Mille mercis pour cette superbe journée! C’était top!!! Les photos sont extra aussi. Ca me donne le sourire. 😉
Fanny, un immense merci pour le massage, c’était indescriptible. C’est étonnant comme c’était différent de tout ce que j’ai déjà eu… Bref, tu risques bien de me revoir un de ces 4! 😉 Et merci à toutes les trois pour ces beaux moments partagés au jardin. C’était vraiment une très très belle journée! »
Amandine
« Bonjour Fanny,
Ce petit mail pour te remercier pour la magnifique journée d’hier.
On est revenus bien détendus et crevés (!!) à la maison, mais une fatigue zen ;-).
On recommandera chaudement ton projet, ça nous a fait un bien fou ! Les massages avec toi et les séances avec Vanessa nous ont été très bénéfiques.
On en a déjà parlé aux éducateurs présents hier au CREB lors de la visite à D. et on en reparlera cet après-midi car on a rendez-vous avec l’équipe pour discuter du confort de D.
Encore merci pour hier et excellente journée. »
Vincent et Viviane
« Coucou Fanny,
Encore merci pour ton accueil et tes mains délicates.
Le contact allait de soi, tout s’est passé naturellement comme on aime… et comme on aimerait que ce soit toujours ainsi dans notre vie quotidienne…
Amitiés. »
Une maman
« Lorsque j’ai participé à la première journée répit à la Casa Clara, j’étais sur les genoux. Ça faisait déjà 4 ans qu’on se battait sans relâche pour notre petit garçon et là j’ai eu le contre coup. J’étais épuisée, à la limite du burn out.
Quand j’ai pris connaissance du projet, je me suis vite décidée et pris un jour de congé.
Je n’aurai jamais imaginé que cette journée me serait si bénéfique.
Nous y avons été en couple. Ça faisait longtemps que l’on ne s’était pas retrouvé. Nous étions complètement pris en charge et j’en avais grandement besoin.
A force de devoir toujours tout organiser et gérer même les préparatifs pour les vacances deviennent un calvaire. Je redoute également le fait de devoir m’occuper à chaque instant de mon petit garçon et de ne pas pouvoir me reposer.
Chez Fanny, j’ai pu complètement me laisser aller, me détendre et ne penser à rien.
Le cadre est magnifique, l’accueil est chaleureux et le massage tout simplement fantastique.
En un jour, j’ai pu me ressourcer suffisamment que pour affronter à nouveau le quotidien. »

Professionnels
Simone Bouquette, assistante sociale au CREB asbl
« Le sourire des mamans du CREB Woluwe qui se sont organisées pour vivre ensemble un moment de détente à la Casa Clara en dit long … Elles n’ont qu’une hâte : y retourner ! Et encore :  « Nous ne voulions pas partir ».
J’espère qu’elles se l’offriront encore.
A la Casa Clara tout est mis en place pour assurer à ses visiteurs un véritable moment de répit : du repos, du massage, un jacuzzi, un petit coin de verdure, de l’exercice, une oreille attentive, une disponibilité bienveillante, et même un espace où l’on peut prendre une collation et se rencontrer. Le montant de la participation aux frais se veut accessible au plus grand nombre. Et notre hôtesse est même prête à faciliter notre arrivée à destination  Ce serait dommage de se priver d’un tel cadeau.
»
Marie-Christine Schoevaerts, Présidente de Ensemble, pas à pas asbl
« Mon fils n’avait que quelques mois lorsque nous avons entendu les terribles mots du diagnostic d’une tumeur cérébrale cancéreuse. Dans quelques semaines, nous aurons l’incroyable bonheur de pouvoir fêter ses 20 ans.
Entre ces deux événements, une tranche de vie que l’on ne qualifiera pas de « fleuve tranquille »… des années au cours desquelles nous nous sommes constamment, parents et frère aîné, placés au second plan… des années au cours desquelles nous avons porté de lourds bagages, sans trop montrer nos failles qui pourtant risquaient bien à la longue de nous épuiser purement et simplement.
Je ne pense pas que ce soit un hasard qui m’ait permis de rencontrer Fanny Calcus. En raison de nos parcours personnels respectifs, pourtant différents, nos routes ne pouvaient que se croiser.
En tant que parent comme en tant que responsable d’une association d’entraide (Ensemble, pas à pas asbl, active en oncologie pédiatrique à l’Hôpital des Enfants), j’ai été particulièrement sensible au style de soutien et de mieux-être que Fanny a toujours voulu offrir aux familles touchées par la pathologie lourde et/ou le handicap d’un enfant. Nous avons mis en place un projet commun, qui porte bien son nom : Bulles d’oxygène ; mais dans le cadre du projet « Hors pistes » dont il est question ici, je n’hésite pas à lui confier des parents et des fratries, car je suis chaque fois certaine de ce que Fanny pourra leur apporter. Les mains de Fanny dénouent et soulagent bien des tensions du corps, mais elle offre aussi sa tête et son cœur, elle réserve à chacun un accueil, une écoute et une parole, et c’est bien cette chaleur qui permet à tout un chacun de se décharger d’une bonne part de stress et de recharger ses batteries.
Je pense souvent à cette maman dont les médecins de l’unité d’hospitalisation étaient ravis qu’elle ait retrouvé le sourire et l’énergie ; à cette autre maman qui avait pu se délester d’une bonne partie de son agressivité à l’égard du monde médical ; à ce papa qui, pour la première fois, a pu décharger ses épaules d’une bonne part des difficultés vécues au cours des années de prise en charge médicale de son fils ; à ce frère adepte du jacuzzi, mais surtout particulièrement touché de l’attention qui lui a été réservée personnellement… et à cet enfant malade, tout content de retrouver sa maman moins triste, plus détendue et à nouveau énergique…
La seule difficulté de ce genre de projet tient au fait que les familles ont parfois du mal à « s’autoriser » une pause, et qu’il faille de façon récurrente rappeler que ce n’est pas un acte d’égoïsme que de s’accorder un moment de bien-être, dont les effets seront bénéfiques pour tous les membres de la famille, en ce compris l’enfant malade ou handicapé lui-même, mais je ne doute pas que ce sont les familles elles-mêmes qui feront la reconnaissance du travail de Fanny et qui, avec le temps et par transmission de bouche à oreille, « construiront » ce projet mené à la Casa Clara. »

Media